Une nouvelle spécialité ?

Le savoir-faire des Chemins Plestinais n’est plus à démontrer pour l’ouverture,  la mise en valeur et l’entretien des sentiers
de randonnée.

La joyeuse équipe des travailleurs du lundi a déjà élargi sa palette
de compétences en réalisant 2 beaux chantiers de maçonnerie :
les fontaines et  lavoir de Saint-Gestin et de Saint-Haran.

Nouvelle corde à leur arc : la menuiserie.

L’été dernier, ils avaient déjà réalisé 2 belles passerelles sur le Dour Meur pour les randonneurs des boucles de Ste-Anne et de St-Jagut.

Cet été, nouvelles réalisations :

  1. Fin juin, aux ateliers municipaux …

Mais que font-ils donc ?

 

 

En tout cas,
le beau « matos »
a été mobilisé.

Vous commencez à deviner ?

 

 

 

Cela ressemble fort…

à une table de pique-nique pour le site de Saint-Haran !

Reste à l’emporter sur place

et après avoir réalisé
un beau soubassement en dalles …

à positionner la construction sur son support.

Et maintenant, bienvenue aux randonneurs !

 

2. Aménagement de l’espace An Dour Meur

Pendant l’été, les chantiers continuent !

Le grand espace vert qui s’étend sous la salle An Dour Meur sera progressivement ouvert aux promeneurs.

La première étape a consisté à rendre accessible
la rivière Dour Meur

 

 

qui y serpente
paisiblement.

Puis, pendant que notre équipe de menuisiers fabriquaient à l’atelier une nouvelle passerelle pour le franchir,

une autre équipe préparait les assises pour la recevoir.

(On distingue au fond la salle An Dour Meur)

Reste à transporter l’ouvrage sur son emplacement

La construction est solide !

On peut dorénavant accéder au champ (communal) qui se situe
de l’autre côté.

Mais la commune souhaitant aménager une boucle, nous allons
implanter une 2ème passerelle une centaine de mètres en amont.

Les « spécialistes » se remettent donc à l’ouvrage,
selon une technique maintenant bien éprouvée.

.

.

.

Les outils traditionnels sont encore
à l’honneur.

En dépit de leur assiduité et de leur efficacité,
cette nouvelle passerelle ne sera opérationnelle qu’en octobre.

Encore un peu de patience avant de les étrenner !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *